Comparaison de performace entre le Saphire 27 SPORT et CRUISE

06 sept. 22:00

Ces dernières semaines, on m’a souvent demandé de comparer les performances sous voiles, des deux versions. En premier, il faut dire que la version CRUISE est rapide, très rapide! Après de nombreux essais, je suis heureux de partager mes expériences dans ce blog.

Afin de vous permettre de mieux comparer, je vais vous donner une vue d’ensemble des deux bateaux, sachant que les coques sont identiques.

SAPHIRE SPORT

Coque et pont en stratifié, fabriqués avec l’utilisation de la technique d’infusion sous vide avec vinylester et traitements ultérieurs. Sandwich et bordé de pont à noyau PVC. Quille de performance avec structure WELDOX, mât en carbone,  GV à corne lattée en membrane aramid 29m2, foc également en membrane aramid 15m2 et un spi asymétrique de 70m2. Le poids du bateau, selon les règles ORC est de 1340 kg dont 500 kg dans la quille. CE catégorie C.

Saphire CRUISE

Coque et pont en stratifié, lamination à la main avec vinylester en sandwich. Coque et pont en sandwich et bordé de pont à noyau PVC. Mât en aluminium et GV classic en polyestre laminat 22m2 et un foc en polyestre laminat 14m2 ansi qu'un spi asymetrique de 50m2 (reacher). Pour la comparaison nous avons utilisé la même quille avec la structure Weldox. Le poids selon les règles ORC est de 1'495kg. CE categorie B

Performances au près

Le CRUISE possède une GV qui fait 8m2 de moins, ce qui laisserait penser que le bateau soit moins rapide. C’est faux ! Dans certaines conditions, il cape encore mieux que le modèle SPORT! Pour moi, ces essais ont été très instructifs, ils ont aussi montré les limites de la GV à corne.

Dans des conditions de vent faible et moyen, le SPORT cape plus et est un peu plus rapide. Par contre, à partir de 12 nœuds de vent et avec trois personnes à bord, la situation change graduellement. Au début le CRUISE fait le même cap et à partir de 18 nœuds il cape même plus ! Cela s’explique du fait que la GV SPORT a une grande surface. Il est possible de naviguer entre 18 et 20 nœuds de vent sans prendre de ris, en lâchant du hâle-bas et en prenant beaucoup de cunningham ce qui ouvre la chute. L’idéal est d’avoir un équipage de 350 à 400 kg au vent. Une petite famille va préférer prendre un ris à partir de 16 à 18 nœuds.

C’est  complètement différent sur le CRUISE : jusqu'à 20 nœuds la GV peut être très facilement gérée par une petite équipe et le bateau reste rapide et cape bien.

Grâce à sa surface de voilure réduite, le CRUISE est classé CE catégorie B pour la mer.

Néanmoins, les deux versions sont très légères à la barre dans 16-18 nœuds, mais le modèle sport est plus exigeant, les erreurs se ressentent immédiatement alors que le CRUISE pardonne beaucoup.

La GV à corne a une chute ouverte par définition. C’est-à-dire on ne peut pas la fermer, tandis que la GV classique a une chute ronde afin d’atteindre un bon profil. Pour la GV à corne, dans les petites airs, il est nécessaire d’avoir beaucoup de tension dans l’écoute ou le hâle-bas pour fermer le haut de la voile, où le vent est souvent plus fort et plus stable. Sur la photo du bas, on voit très bien le profil des deux voiles.  Plus d’informations là-dessus dans l’édition Yacht No 21.

Comparaison vidéo au près dans environ 10 noeuds de vent

Ci-dessous vous trouverez une première vidéo des deux bateaux au près, dans des conditions de vent moyennes avec un équipage léger. Le SPORT a dans ces conditions un léger avantage, mais avec quelques nœuds de plus, le CRUISE atteint  les mêmes performances.

Performances au portant

Le vrai point fort du SPORT se montre au portant ! Evidemment la GV à corne aide beaucoup à cette allure, d’autant plus que le SPORT est équipé d’un spi asymétrique qui a 20m2 de plus! Dans toutes les conditions de vent, le SPORT s’est montré plus rapide et descend plus bas. En plus, il commence à planer plus tôt grâce à son poids plus léger et sa surface vélique plus importante.

Néanmoins : le CRUISE avec son spi asymétrique plat (reacher) est plus simple à manœuvrer et plus rapide quand on est au largue. Un spi asymétrique plat génère plus de vent apparent qu’un spi asymétrique plus creux. Ce qui veut dire que le CRUISE au largue avec son petit spi asymétrique n’est pas plus lent.

Sur le modèle SPORT, dans les petits airs j’utilise le même reacher!

En plus, sur le CRUISE, il est possible d’installer une drisse en tête de mât pour un spi asymétrique de 80m2.

Saphrie 27 SPORT au portant sur le Urnersee (lac Lucerne)

Mât en aluminium avec GV à corne

Le nouveau gréement du CRUISE a été conçu avec des barres de flèches poussantes pour l’utilisation avec ou sans patara. D’un côté le réglage du mât est plus simple et de l’autre l’utilisation d’une GV à corne est possible. J’ai bien fait attention à ce que le mât en alu ait les mêmes spécifications et la même rigidité que le mât en carbone. Le mât alu pèse seulement 12 kg de plus que celui en carbone. Pour cela j’ai choisi un profil assez large pour avoir un mât rigide et léger. Les essais ont montré que le CRUISE utilisant une GV à corne a les mêmes performances au près que le modèle SPORT, malgré le fait que le bateau pèse 150 kg de plus. Cela s’explique par le fait que la vitesse théorique de la coque au près est atteinte rapidement.

Conclusion

CRUISE et SPORT : les deux versions représentent « la voile à l’état pur » ou « pure sailing » !

Ceux qui cherchent le plaisir ultime prendront la version SPORT pendant que ceux qui naviguent en famille ou en équipage réduit, avec une régate de temps en temps se feront plaisir avec la version CRUISE. Ceux qui visent le classement en temps compensé auront un bien meilleur rating avec la GV classique et le petit spi asymétrique de 50m2.